Beit Esther – Jérusalem

Le College Doctoral Paris-Jérusalem

 Le Collège Doctoral Paris – Jérusalem a 4 branches d’activités   :

  •  La formation universitaire avec le collège des doctorants
  • La formation professionnelle
  • Les séminaires, conférences et échanges
  • L’activité nouvelle des publications

 

De Plus, le Collège Doctoral renforce et étend son réseau international

 

Le Collège Doctoral est géré :

  • A Paris par l’association ADMIS, avec comme Président Emmanuel Niddam et President d’honneur Jérôme Lecat et
  • A Jérusalem par l’association Beit Esther, avec comme Président Claude Laloum et Présidents d’honneur Simon Bokobza et Shabetai Amedi.

 

Le collège Doctoral met à la disposition des chercheurs universitaires un dispositif pour mener des recherches dans les domaines de l’action sociale et thérapeutique, de la médiation et de la psychothérapie institutionnelle.

Le collège doctoral « Paris Jérusalem » a mis en place, depuis 2008, un réseau de formations et d’échanges entre la France et Israël autour de plusieurs projets . Il intègre des accords universitaires et des partenariats avec le CNRS / CRFJ Centre Recherche français de Jérusalem, des universités françaises et suisse et les universités israéliennes : Ben Gourion, Bar Ilan, Haifa et université palestinienne d’Al Quds.

Il soutient à l’aide de bourses de recherche, les étudiants en master et doctorats sur le thème de la médiation sociale.

RÉALISATIONS 2014

I- Le collège des doctorants

En Janvier 2014, le collège des doctorants a été formalisé et a pour membres :

  • Les doctorants : Dr. Alexandre Aiss ; Dr. Henri Cohen Solal ; Dr. Haguit Greilsammer ; Dr. Yossi Haklai   Dr. Laurence Kaplan Dreyfus et Dr. Dominique Rividi.
  • Les étudiants en cours de doctorat : Yael Aberdam; Ouriel Bensabat;  Beatrice Coscas ; Milena Karkovitz; Ziv Neumann; David Rybojad et Shlomo Stora.

Il a 3 types d’activités:

  1. Le travail de Recherche

3 doctorants ont soutenu leur thèse en 2014 avec  les félicitations du jury.

La caractéristique de ce programme doctoral est la recherche-action.  Les doctorants ont tous une longue expérience professionnelle qui alimentent leur travail de recherche. Chaque thèse a pour objectif de transmettre des pratiques et des expériences développées et mises à l’épreuve du terrain

2. L’accompagnement des nouveaux doctorants:

  • Yael Aberdam sur « la déresponsabilisation dans le monde humanitaire »
  • Ziv Neuman sur L’introduction de l’approche psychanalytique en hôpital psychiatrique en Israël
  • Shlomo Stora sur « la psychose  ou le fils qui ne sait pas questionner»
  • Milena Kartowski « Le théâtre anthropologique »

 

3.  Organisation de séminaire, colloque et rencontres

Les membres du collège des doctorants organisent et soutiennent la mise en place de colloques, séminaires et rencontres sur des thématiques liées à leurs recherches. Dans ce cadre, les réalisations du collège des doctorants sont de plusieurs ordres :

  • Séminaire tous les derniers jeudis du mois autour d’Henri Cohen Solal qui a animé 6 rencontres sur « le sujet et l’institution » et 6 rencontres sur «  Médiation et psychanalyse »
  •  En Février 2014 Prof. Jean Jacques Rassial a donné un séminaire de plusieurs rencontres au CRFJ sur le thème « adolescence » et le thème de la psychothérapie institutionnelle qui a réuni une quarantaine de professionnels.
  •  Mai 2014, un colloque sur « Psychanalyse et Littérature » a été organisé par l’Université de Bar Ilan avec la coopération de Paris VII. Beit Esther y était associé pour donner son soutien logistique et intervenir. Environ 100 personnes y ont assisté.
  •  Visite en novembre 2014 de Jean Jacques Rassial

 II- Le Master¨Psychanalyse et Médecine 2013/2014

Sous l’égide l’Université Paris Diderot  et du Centre de Recherche Français de Jérusalem (CNRS) avec Christian Hoffmann et Olivier Tourny, quatre étudiants ont passé avec succès leur Master en Juin 2014 à Jérusalem : Ouriel Bensabat ; Rachel  Lascar ; Ziv Neuman et David Rybojad.

Le programme  a pris fin en Juillet 2014, à cause de la difficulté de recruter des étudiants palestiniens ayant une maitrise de la langue française suffisante pour leur permettre d’appréhender le matériel ardu du programme.

IV- Développement de la médiation

Nous avons identifié trois champs d’interventions ou Beit Esther peut apporter  une expertise dans le domaine de la médiation en Israël:

  • Le travail avec les adolescents en difficultés,
  • la médiation franco-israélienne
  • et l’approche psychanalytique.

 PERSPECTIVES 2015 EN ISRAËL

I- Un nouveau Master (en hébreu)

Beit Esther est en négociation avec l’institut Schecter à Jérusalem pour proposer un ensemble de modules en médiation interculturelle et un cours basique en médiation (avec la possibilité de certificat) qui serait une partie intégrante dans le master « Famille et Société » offert par l’institut.

L’ouverture envisagée est pour Octobre 2015 et Il est piloté par le collège des doctorants.

II- Le collège des doctorants

1. Travail de recherche

2 Soutenances sont prévues pour 2015 de:

  • Beatrice Coscas à l’université Paris V (Septembre 2015) sur « la victime d’agression sexuelle dans la procédure pénale israélienne‏ »
  • Andras Sprite à l’université Paris VII   (Septembre 2015) sur « Processus de socialisation des jeunes dans les maisons d’accueil Beit Ham »

Cinq nouveaux étudiants commencent leur doctorat à Paris. Ils devraient se réunir à partir de septembre 2015 une fois par mois autour d’Henri Cohen Solal qui animera un séminaire soit sur « l’hébreu a l’épreuve de la psychanalyse » ou le « sujet et l’institution »

 

 2. Organisations de séminaires, colloques et rencontres

A la date aujourd’hui, sont prévues les manifestations suivantes pour 2015 :

  • Séminaire sur la Psychosomatique, animé par  Benjamin Stora et en collaboration avec l’institut français et le CFRJ. Le thème est « La passe entre le corps et l’esprit » et il est envisagé pour mai 2015
  •   Une série d’évènements début novembre :

– Participation au colloque  Psychanalyse et Psychiatrie début  novembre 2015 sur le thème : « religions et croyances en psychiatrie et en psychanalyse aujourd’hui »

– organisation de la soirée d’ouverture en collaboration entre  le Collège Doctoral et l’association » le regard qui bat »de Jean Jacques Moscovitz a la cinémathèque de Jérusalem avec la diffusion d’un film sur la croyance et la psychanalyse. Cela sera en présence  du producteur

– Et après, organisation par le Collège Doctoral d’un séminaire le 5 novembre avec le CFRJ/CNRS « la psychanalyse au pied du mur » en collaboration avec Daniéle Storper Perez sur son livre « Jérusalem au pied du mur » et en seconde partie : le traitement de la croyance avec les jeunes de Bait Ham

  •  Tous les derniers jeudis du mois, Henri Cohen Solal assurera à Jérusalem une lecture croisée de Totem et Tabou, « Le rituel comme structure de passage de l’individu au Collectif ».

 III- Les publications

L’activité de publication est un axe important pour le Collège Doctoral car il contribue à la transmission des expériences, pratiques et recherches de ses membres. Des rencontres avec des éditeurs sont en cours.

IV- Développer de nouveaux programmes de formation à la médiation

Plusieurs axes de travail s’inscrivent dans la perspective de renforcer le pôle médiation de Beit Esther et du Collège Doctoral:

  •  Renforcement des liens avec les organisations israéliennes de médiation :

Beit Esther organise une visite  à Paris d’une délégation de six israéliens du 17 Février au 20 Février  qui a comme objectifs de positionner Beit Esther et le Collège Doctoral comme des acteurs de la médiation franco-israélienne et la médiation en milieu adolescent et interculturel.

–>> Plus d’informations

  •  Organisation du colloque sur Jérusalem et la médiation fin 2015

Cette année, Beit Esther va organiser à Jérusalem un colloque sur la médiation, en coopération avec des organisations européennes de médiation ( IFOMENE, GEMME…) et en partenariat avec des organisations israéliennes. Cet évènement sera une plateforme d’échanges de pratiques et d’expertises et aura comme objectif de consolider le réseau de Beit Esther et de développer de nouveaux projets.

 

Perspectives en France et a l’étranger

Rapport d’activités 2013-2014