Centre de Médiation Interculturelle d'Abu Gosh et de ses environs


logo

Beit Esther et Abu Gosh ont inauguré en mai 2015 un centre de médiation interculturelle qui  développe et soutient des projets autour de la médiation.

 

Les Objectifs  

  • Renforcer dans la société israélienne les valeurs de reconnaissance et de respect de l’autre.
  • Réduire les conflits grâce au dialogue inter religieux
  • Contribuer à une société israélienne plus juste et démocratique
  • Encourager le dialogue interculturel entre les populations israéliennes et palestiniennes
  • Promouvoir la coexistence

 

Les moyens

La médiation est une approche fondée sur la neutralité qui permet de mettre en place un nouveau dialogue rapprochant les parties grâce à la compréhension mutuelle et dans laquelle nous trouvons les principes de tolérance, connaissance de l’autre, écoute et respect mutuel en laissant à chacun une place.

La médiation est efficace pour toutes questions sociales et culturelles. Les techniques de médiation servent d’outils  pour résoudre les conflits entre le particulier et le groupe, dans le traitement des situations complexes liées aux thèmes sociaux et culturels depuis l’école en passant par la communauté et jusqu’au monde des affaires.

Fonctionnement 

Le Centre est situé au sein du centre communautaire d’Abu Gosh mais il fonctionne comme une entité indépendante . La particularité du centre provient de son emplacement, Conseil local d’Abou Gosh, dont la population compte une grande majorité de musulmans et héberge de nombreux couvents et églises au côté de mosquées et de bâtiments historiques.

Le centre de médiation participe aux programmes pluri culturels locaux et nationaux basés sur les mêmes valeurs et les étendra  à toutes tranches d’âge sans distinction de sexe.

Au côté de programmes existants dans le centre, seront mis en place des séminaires interculturels et autres rencontres.

Le centre s’ouvre à d’autres partenaires dont les conceptions sont les mêmes que les siennes.

De plus, le centre de médiation regroupera les initiatives dans ce domaine et qui sont nombreuses dans la région. Il sera en contact permanent avec le Conseil local, les Conseils voisins, les municipalités, les associations et autres organismes agissant dans ce domaine.

 

Projets

Cours de médiation pour une vingtaine de travailleurs municipaux dans les domaines du social et de l’education a Abu Gosh

Le centre de médiation interculturelle d’Abu Gosh en coopération avec Beit Esther, a mis en place un projet unique de formation de médiateur pour une vingtaine de travailleurs municipaux, sociaux et du secteur de l’éducation du milieu arabe.

 

Au cours de 10 sessions dynamiques et interactives, Mosaica, une association de médiation communautaire, a formé les participants (dont la moitie de femmes) à l’esprit et aux outils de la médiation, comme manière de voir le monde et de régler les conflits en favorisant le dialogue.

L’Ambassade de Suisse en Israël soutient ce projet.

 

 

 

Perspectives de développement du Collège Doctoral en France et a l’étranger


Perspectives des activités en France (ADMIS)

 

  1. Des évènements
  • Séminaire Star Wars

Groupe de travail  des psychologues cliniciens et d’universitaires, a l’initiative d’Emmanuel Nidam, President de ADMIS qui a une approche analytique sur les films de la serie Star Wars.

 

  • Organisation du colloque : « De la colère à la démocratie » Mairie de Saint Denis, envisagé en Mars

2015, en collaboration avec l’association Santé mentale et Culture et la Mairie de Saint Denis, sous la responsabilité de Joelle Bordet, Henri Cohen Solal, Benedicte D’eau, Patrick Landmann et Francoise Savelli.

 

  1. Conventions de partenariat

ADMIS va signer une série de conventions de partenariat avec des associations à Paris pour développer des programmes  de formations et des projets sur la médiation psychosociale et interculturelle avec :

 

  • Le réseau vulnérabilité de la jeunesse (Février 2015)

Sont prévus des séminaires internationaux (9 pays partenaires) qui permettront la rencontre de jeunes de ces Pays en Juillet 2015 en France.

 

  • L’association « Santé mentale et culture » (Février 2015)

La convention va permettra la création de l’institut Claude Bokobza pour la formation la médiation psychosociale et la psychothérapie institutionnelle.

 

  • L’association hospitalière de psychanalyse à Saint Anne (envisagé pour Septembre 2015) pour la

mise en place de séminaire et de publications sur la psychothérapie institutionnelle

 

 Réalisations et perspectives du réseau international

 

 Le modèle des « maisons chaleureuses », la formation à la médiation psycho sociale et interculturelle et la psychothérapie institutionnelle,  ont fait l’objet de nombreuses demandes de séminaires, de colloques et de modules d’enseignements dans les pays en développement qui désirent monter des lieux d’accueil pour les populations en détresse dans leurs différents villes.

 

Nous avons durant toute l’année 2014 eu l’opportunité d’organiser de nombreux voyages et des séjours :

  • l’ile Maurice et Madagascar avec la fondation des « maisons chaleureuses »
  • Tahiti  avec l’IFOMENE (ICP)
  • Ethiopie avec l’association  Santé Mentale et Culture et le soutien d’ADMIS

Chaque pays continue de développer les programmes des maisons chaleureuses avec l’accompagnement d’un correspondant du Collège Doctoral qui réside sur place ou de l’association Santé Mentale et Culture à Paris qui collabore au développement des projets. Tous sont supervises par Henri Cohen Solal.

 

  • Ile Maurice, Correspondants Hanna Weiss, Benedicte d’Eau, Shakhun pour l’association Friend’s in hope , hôpital de jour et Dany Philippe de l’association Ti base qui gère dix clubs de jeunes .

Un comité  de psychologues cliniciens sous la conduite de Corinne Faustin et d’Ariana Bonazzi reste en liaison avec le Collège Doctoral. Nous préparons un colloque ou séminaire dans la ville centrale du pays avec l’ensemble de nos partenaires sur le thème des « maisons chaleureuses » au mois de Juin 2015.

 

  • Madagascar, Soutien de Nicolas Weiss et Jean Arvis 

Nous avons permis la  construction de quarante  nouvelles  « maisons » pour des familles en déshérence dans le village d’Akamasoa du Père Pedro (Près de Tananarive), ainsi que le développement de projets culturels et artistiques avec des stagiaires de France ayant une formation analytique et artistique.

Nous envisageons aussi de soutenir l’hospice du docteur Nouraly Nouzarely avec l’appui de Damien Youinou, qui a développé de nombreux projets en Afrique et en Inde et qui   s’installerait quelques mois dans le centre pour transmettre des activités multiculturelles.

 

  • TahitiCorrespondant Daniel Montconduit.  

En septembre 2014, Henri Cohen Solal a animé un séminaire de formation avec Stephen Bensimon de l’IFOMENE (ICP) sur le thème de la médiation interculturelle et sociale. A cette occasion, le Maire de Papeete a marqué son désir de développer dans sa ville des centres pour jeunes de type « maisons chaleureuses » avec l’organisation de nouveaux séminaires de formation à la médiation psycho-sociale.

 

  • Ethiopiecorrespondant  Bénédicte d’eau

Des associations locales travaillant avec de jeunes orphelins et  des jeunes en difficulté se sont adressées à Bénédicte d’Eau pour essayer de monter des projets dans l’esprit des « maisons chaleureuses ». Cette dernière a effectué trois voyages afin de mobiliser et de former les associations et les représentants des ministères.

 

  • Maroc, Correspondante Sanna Ashaab, Professeur à l’université Mohamed 5 à Rabat.

Nous avions eu l’occasion  dans le cadre du Collège Doctoral de monter ensemble des rencontres Palestine Israël à Paris. Elle nous a proposé de monter en 2015 un nouveau séminaire  au Maroc sur le thème de la médiation interculturelle et psychosociale.

Un projet en collaboration avec l’association OPEJ de Paris et Beit Esther vise à mettre sur pied une association Essaouira-Paris-Jérusalem  pour développer des projets interculturels entre ces trois villes pour la jeunesse en difficulté.

 

  • Genève .correspondant Stephan MichaudIES (Institut des études sociales) et l’association Janucz

Korczak  L’IES doit nous publier en Mai 2015 un livre sur « les maisons chaleureuses »  L’institut envisage à la suite de cette publication de réunir un groupe d’étudiants pour monter une association afin de mettre sur pied une « maison chaleureuse » pour des adolescents  en se servant du livre comme référence.

Faire un don


Beit Esther mène une action de terrain financée par des dons privés et par les fonds publics.
Vos dons peuvent être adressés à

En France

la Fondation Beit Esther sous l’égide de la Fondation du Judaïsme Français
au 72 Rue de Bellechasse Paris 75 007
0I 53 59 47 47

ou directement en ligne par paiement sécurisé sur le site de la Fondation du Judaïsme Français: http://don.fondationjudaisme.org/file/fondation/beitesther.html

Un reçu CERFA vous sera délivré,
il permettra de bénéficier d’une déductibilité dans le cadre de L’ISF ou de l’IRTP

Aux Etats Unis

Fondation PEF –Beit Esther
317 Madison Street New york

En Israël

Association Beit Esther
6 King George Jérusalem
Compte Association Beit Ester
Banque Hapoalim
Kikar Tsion Jerusalem
Compte bancaire : 12-783-194880
Iban : IL41-0127-8300-0000-0194-880
Swift : POALILIT