Beit Esther – Jérusalem

MISSION, VALEURS ET ACTIONS

L’association Beit Esther regroupe une douzaine de professionnels ayant une expérience de plusieurs dizaines d’années de terrain, de recherche et de formation dans les domaines du travail psychosocial, de la médiation sociale, interculturelle et familiale et de l’éducation.

Cette équipe plurielle (cliniciens, formateurs, éducateurs) se retrouve autour d’un engagement social et d’une ouverture sur le monde offrant sécurité et confiance à des jeunes et des adultes à risque et à des familles en difficultés en Israël.

 L’association Beit Esther gère et anime des projets professionnels portés par des valeurs d’humanité, de dignité et de reconnaissance de l’autre.

Elle fut initialement accueillie au sein de l’association des Amis de Beit Ham, créée en 1980 en Israël par un groupe de professionnels venus de France avec des approches nouvelles, spécialisés dans l’action psychosociale en milieu adolescent. Ses équipes, mobilisées par la volonté de ne pas laisser un jeune dans la rue, avaient développé à travers le pays une trentaine de clubs de jeunes appelés les « maisons chaleureuses » qui se définissent par :

  • Un lieu d’accueil ouvert à tous

  • Une équipe professionnelle chaleureuse et bienveillante formée à la médiation, respectant la dignité de la personne et stimulant son autonomisation, sa créativité et son épanouissement

Ce travail de terrain qui a accueilli plusieurs milliers de jeunes et qui a formé quelques centaines d’éducateurs pendant une trentaine d’années a reçu une reconnaissance publique et professionnelle (notamment en obtenant le Prix Teddy Kollek de la Fondation Jérusalem).

En 2008, Beit Esther est devenue association indépendante, tout en maintenant le même esprit et engagement.

Missions

Beit Esther a pour mission de soutenir des populations qui ressentent un mal-être, une discrimination ou un sentiment d’exclusion, et de contribuer à une société israélienne, plus juste et solidaire. L’association met en place ses programmes et soutient des projets (par de la supervision, de la formation ou du consulting) pour :

  •  Traiter le mal-être et les traumatismes
  • Redonner confiance en soi et dans les autres à des populations qui se sentent exclues

  • Permettre à des individus qui se sentent marginalisés de trouver une place dans la société et de construire leur avenir

  • Déconstruire les préjugés et favoriser le « vivre-ensemble »

Actions

pour 4 types de populations:                                            4 modes d’intervention:

– Jeunes en difficultés                                                          – Accueil et accompagnement

– Adultes en difficultés                                                         – Musique, sport et média

– Immigrants francophones                                                – Rencontres et échanges: Médiation interculturelle

– Chercheurs et professionnels                                          – Formations et recherche